Semi de Berlin entre péripéties et RP

Conseil : avant de commencer ce débrief du semi de Berlin, je vous recommande de vous installer confortablement, de prendre des pop corn ou des petits gâteaux, car ce weekend a été digne des plus grands films à suspens. Ready ?

« Une fois que les courses reprendront, cela serait trop cool de se retrouver quelque part pour courir, comme nous l’avions fait au semi d’Edinbourg… » Voilà le pourquoi du comment, Léa et moi nous sommes inscrites au semi de Berlin. Toutes les deux, nous adorons allier courses et visites d’un pays. D’ailleurs Léa a monté son site en ce sens : Voyages en Dossards

Sauf que Léa en a parlé à ses amis Damien et Amélie et moi à Jérémie. Jérémie, je l’ai rencontré sur le shooting photo organisé par Saucony et depuis, même s’il habite Paris, nous sommes restés en contact. Pour l’anecdote, il m’avait promis une bouteille de rhum arrangé si je parvenais à finir le marathon de Londres…Promesse qu’il a bien évidement tenue !

C’est donc à 5 que nous avons loué un airbnb, et organisé notre voyage pour ce semi. Venant de différentes régions, je serai la 1ère à arriver sur place aux alentours de 15h profitant d’une sieste LARGEMENT méritée après la semaine de tarée vécue au boulot.

semi-marathon d'Edimbourg
jeremie saucony

Jeudi 31 mars

sac adventure adidas
sac voyage adidas
adidas sac adventure

Pour ceux qui l’ignorent, je suis responsable de la com de 2 cliniques et ce jeudi soir c’est la soirée de « noël » pour notre personnel. Soirée sur laquelle je bosse depuis des mois (reportée moult fois à cause du covid) et qui réunira environ 300 personnes. 

Avant la soirée, j’ai préparé toutes mes affaires. D’abord je serais Charlotte, la chargée de com’ en talons (assez rare pour être souligné) puis sac à dos et baskets pour repasser en mode Charlotte la sportive. J’ai craqué pour ce sac adidas, super costaud et hyper pratique avec 1000 poches à l’intérieur. Je me rends compte de l’étiquette « adventure » en écrivant ses lignes… Je crois qu’on ne peut pas être plus dans le thème de ce weekend !

  • 22h00 : la soirée bat son plein, je m’éclipse pour prendre un covoit en direction de Bordeaux, où je prendrai mon avion demain matin. 
  • 1h00 du mat’  : je suis éclatée mais heureuse d’être enfin au lit, chez ma cousine, Laura.

Vendredi 1er avril (retenez bien cette date)

9h30:  top départ pour l’aéroport. Même si la nuit a été très courte, je suis d’ultra bonne humeur à l’idée de retourner à Berlin où je n’ai que des bons souvenirs. Le marathon en 2018 et un weekend entre copains, il y a 2 ans. Ma cousine, s’engage vers le « kiss and fly » et au moment où je mets la main sur la poignée de la porte… « tidummm : notification easyJet : Vol annulé »

ANNU… QUOI ? ANNULÉ ? Euh…. C’est à dire ? Bordel de merde…. MON VOL EST ANNULÉ !

Laura se fait klaxonner et n’a pas d’autre choix que de me laisser, ayant un rdv professionnel dans la foulée. Je la rassure en lui disant que je vais me débrouiller et trouver une solution.

J’entre donc dans l’aéroport, à la recherche d’un comptoir EasyJet. Sauf qu’à Bordeaux, le terminal « BILI »  n’existe plus. Je tourne un peu, mais rapidement je trouve un groupe de « pas contents » et je me dis que je suis certainement au bon endroit ! C’est le brouhaha complet : certains hurlent, une dame est en pleurs « mais je marie ma fille demain » d’autres s’acharnent sur cette pauvre hôtesse qui ne peut pas nous dire mieux que « contactez le service clients  au 0800  tralali tralala ou allez sur l’appli pour changer votre vol gratuitement »

Je me mets un peu à l’écart, je vais sur l’appli : prochain vol dispo dimanche à 14h20… Départ de ma course étant à 10h…. Je risque d’être un peu juste… Je tente alors ma chance du côté du service clients et après avoir tapé 1, 6, 2, étoile, dièse, pour avoir une VRAIE personne au bout du fil, on me raccroche au nez. Je me rends ensuite au comptoir Airfrance :  « Bonjour madame, mon vol a été annulé, avez vous un vol qui se rend à Berlin aujourd’hui ou demain svp ? » « ouiiii tout à fait il y a un vol aujourd’hui à 480 euros et demain à 600 euros… » Arf…Ne pas y aller n’est pas une option, je me suis entrainée trop dur pour ça… mais pas à 600 euros.

Réfléchis Charlotte. J’envoie un sms aux copains qui partent de Paris. « les gars, vous partez avec quelle compagnie et à quelle heure ? » Réponse : « Transavia 15h50 »

  • Je télécharge l’appli en 2-2 : il reste 2 billets sur ce vol à 150 euros – envisageable pour mon portefeuille. Ok, reste à voir si un train au départ de Bordeaux pourrait arriver à l’heure à Paris.
  • Appli SNCF : prochain train 10h46 avec une arrivée à 13h15 : c’est jouable !

L’heure n’est plus à la réflexion, il est tant de courir ! Je me précipite hors de l’aéroport, tombe sur un taxi stationné  :

– « vous êtes libre ? »
– « oui », me réponds la conductrice
– « J’ai un train à 10h46 à la gare, vous pensez que c’est faisable ? »
Elle regarde sa montre et me dit  : « si on roule un poil plus vite, oui »

BANCO ! Je saute à l’arrière et pendant que je lui raconte mes péripéties, je réserve le vol et le train. Pour le pas perdre de temps, je paye la course alors que nous sommes encore en train de rouler. La nana est trop sympa et m’explique qu’elle va me déposer piiiile poil devant la gare, que généralement, les trains au départ de Paris sont situés à gauche en entrant et que si je cours, je peux y arriver, je peux choper ce train !

J’ai l’impression d’être dans un film et que Bruce Willis va débouler d’un instant à l’autre pour m’aider à sauver la terre…

10h41 : Je saute du taxi, deter comme never, prête à battre un RP sur 200m pour monter dans ce p**** de train ! En entrant à gauche, je cours, petit coup d’oeil rapide aux écrans pour vérifier la voie dans laquelle va arriver mon train et être sûre que je me dirige du bon côté… SAUF QUE… Ni le quai ni la voie ne sont affichés…

Tiens c’est bizarre ça… à 4 minutes de partir… Pas le time de comprendre pourquoi, je fonce sur un contrôleur posté là.

-« Excuuuuusezzzz moi Monsieur, le quai et la voie du train allant à Paris dans 3 minutes ne sont pas affichés ? »
-« Ah oui, il y a un colis suspect dans ce train, du coup, il va être en retard… »
-« en retard… c’est à dire ? Combien de temps ? »
-« Ah vous savez, le temps que les équipes arrivent, on ne peut pas savoir »

HAHAHAHAHA MAIS C’EST UNE BLAGUE ! ON ME FAIT UNE BLAGUE, c’est le 1er avril, c’est une caméra cachée !

Petit moment de flottement, impuissante, j’appelle mon chéri en compet’ en Espagne. (Comme si, de là bas, il pouvait y faire quelque chose lol) Miracle 1, il décroche, me rebooste et me dit que ça va le faire.

Miracle 2 : le train arrive finalement avec quelques minutes de retard.

Dans le train JE SUIS DANS LE TRAIN. J’en profite pour me poser un peu, fais connaissance avec ma voisine de voyage (super sympa) et poste quelques stories sur insta.

2 teams s’affrontent : la team insta « tu vas y arriver » et la team « non mais là euuuhhh c’est mort nia nia nia » J’ignore les négatifs pour me concentrer sur le positif !

Paris : Taxi direction Orly (j’aurai pu prendre le RER mais bon… J’ai préféré assurer le coup) – Aéroport – café – pipi et puis comme par enchantement je retrouve toute ma team !  Avion – métro et vers 21h30 : Arrivée à notre airbnb ! I DID IT ! J’ai réussi et dimanche, nous serons TOUS au départ du semi de Berlin !

Avant de fermer les yeux, j’ai la « bonne » idée d’ouvrir l’appli easyjet où il est noté « vol de retour perturbé » … Oh non… Autant vous dire que ma nuit n’a pas été super bonne…

Samedi 2 avril (Joyeux anniversaire ma soeur !)

dossard berlin
team berlin

Matin : petit run tranquille pour faire tourner les jambes et prendre la température, puis après un « happy birthday » chanté en choeur,  récupération des dossards. Nous hallucinons sur le froid qu’il fait à Berlin ! Toute notre prépa a été faite avec des températures douces voir chaudes, demain au départ, il fera -4 !

J’avais prévu THE tenue : short + t-shirt orange flashy adidas « Berlin marathon » mais finalement cela sera manches longues et gants !

Aprem : Pour moi, cela sera repos au chaud à l’appart, d’une part parce que je suis claquée et d’autre part parce que cela fait déjà 3 fois que je viens ici, je connais donc un peu le coin.

Avant de dormir, je reçois un message de Suzzy, ma coach, qui me dit que l’essentiel demain, sera de prendre du plaisir, de vraiment profiter de la course et que le RP, sera pour une autre fois. Ses mots me font vraiment du bien. C’est vrai qu’à la toute base, lorsque je me suis inscrite au semi de Berlin, c’était pour mettre une claque à mon RP. Mon meilleur temps sur la distance étant de 1h33 (au semi de Londres)

Mais le mois de mars a été si compliqué niveau entrainements et santé qu’il faut être réaliste et accepter l’état de forme du moment.

t-shirt adidas marathon Berlin
run adidas
tenue chaude semi
gant tactiles adidas
tshirt manche longue adidas

Dimanche 3 avril : semi de Berlin, jour J

Le message de la veille de Suzzy a fait son petit effet et c’est complètement décomplexée du chrono que je me lève ce matin. Au fin fond de moi, j’espère quand même, faire entre 1h35 et 1h37 et je l’avoue, si mon chrono dépasse les 1h37 ma fierté en prendrait un coup. Mais bon, on verra.

Petit déj puis Damien, Amélie, Léa et moi quittons l’appart. Le semi de Berlin étant le 1er semi de Jérémie, sans temps de référence, il est obligé de partir en dernière vague. C’est donc dans des look très approximatifs (ponchos et pulls moches) que nous nous rendons au départ.

Arrivés, dans notre vague, nous sautillons, essayons de plaisanter mais nous sommes transis de froid ! A un moment, Damien regarde vers le ciel, et pour plaisanter je lui dis « mais non aie confiance, il ne va pas pleuvoir »

Deux secondes plus tard… « Regardez… Il neige ! IL NEIGE ! » On va crever…

depart 21km berlin
semi de berlin 2022
bisou les soeurs coquillettes
15km

10h05 : Top Départ !

Allez Charlotte, c’est le moment ! Il y a 3 semaines, j’ai couru un 10km en 4’19, j’ai donc fait un pacte avec moi même : tenir cette même allure jusqu’au km 10 et après, on verra !

Je pars ultra concentrée ! Je repère un mec un peu plus loin devant avec les jambes toutes tatouées et le garde dans ma ligne de mire. 1, 2,3 déjà le 4ème km, je me sens ultra bien et pas du tout en souffrance. 

« Pas plus vite, pas moins vite » c’est la phrase que je me répète pour me motiver et rester focus.

7ème km : ça coince un peu, mais je me dis qu’il n’en reste plus que 3 jusqu’à mon fameux « pacte ».

10ème km : enfin mes mains se sont réchauffées et j’enlève mes gants. Maintenant la course c’est 5 et 5 ! Tenir le rythme 5 km de plus et on verra. L’ambiance est super, les groupes de musique sont là et même s’il y a moins de monde qu’au marathon, je suis hyper reconnaissante de toutes ces personnes qui ont eu le courage de braver le froid pour nous encourager ce matin !

15ème km : toujours en feu ! Je suis si bien ! « Non mais Charlotte à ce rythme, tu vas faire 1h30 ! Ça y est tu l’as ton RP, c’est incroyable, oh lalala quand je vais appeler Suzzy pour lui dire…. »

16ème : La réalité refait surface… »ok calme toi, tu es loin d’être arrivée »

17-18-19km : Oh lala c’est duuuuur, je sors les rames, et les 4’40 ont remplacé les 4’18… Mon cerveau se coupe alors en deux :

  • Petite voix 1 : « Reste à ce rythme, n’accélère pas, sinon tu ne finiras pas la course »
  • Petite voix 2 : « non mais attends tu n’as pas couru 15 bornes en 4’18 pour tout niquer en 4’40 sur les derniers km : secoue toi ! »

Il est encore loin le 20ème km ?

porte de brandebourg berlin
sprint final semi de berlin
finish semi de berlin
finish line semi de berlin

20ème km : le petit groupe avec lequel je cours change d’un seul coup de rythme et passe la seconde. Mais pas moi, je connais la fin du parcours, c’est le même que pour le marathon, je m’ordonne d’attendre que la porte de brandebourg soit en visu pour accélérer.

On tourne à droite, à gauche, dans les quartiers et enfin touuuut au bout de l’avenue : l’arrivée est là.

J’entends ma montre me « dire » : « Ok meuf tu es à nouveau dans le rythme » ! L’émotion me gagne, les souvenirs du marathon 3 ans plus tôt, des entrainements du mois de mars ratés, du marathon de Londres si difficile, de la blessure, des doutes… je pense à Suzzy, à mon chéri, à Mathilde qui avait couru ici avec moi… J’accélère passe en mode déter et jusqu’au BOUT du BOUT je donne TOUT !

Je passe la ligne, éteins ma montre, mais n’ose pas la regarder. Je fais quelques mètres et tout doucement, je tourne mon avant bras. Je ne vois pas mon temps en premier mais le « rythme moyen » de la course : 4’20 ! Quoi ? 4’20 ? 1h32 ! Mon dieu ! J’ai réussi !

Les larmes me montent ! 3 ans, il m’aura fallu 3 ans pour retrouver mon niveau de 2019 ! Les larmichettes laissent rapidement place à un sentiment de revanche et de détermination. Quand la santé sera de retour à 100% …. Le 1h30 tant convoité ne sera plus très loin !

Je retrouve les copains qui ont dé-chi-ré eux aussi ! Quelques photos souvenirs et nous rentrons… en courant…. Tellement il fait froid.

finisher semi de berlin
medal semi de berlin 2022

Je me précipite sur le téléphone : Le dire à Suzzy ! Même si elle est sur le marathon de Paris en mode supporter, elle décroche de suite :

– « Alooooooors ? »
– 4h20 Suzzy ! 4’20 ! ON l’a fait ! »
-« 1h32 ? Mais MEUF tu viens de faire un nouveau RP » ! »

Ah mais oui BORDEL, je n’avais même pas réalisé !!! Je viens de faire un nouveau record perso ! Finalement la fatigue, le froid et « easyJet »  m’auront aidé à tout faire péter !

Douche BRUUUULLLLANTE, pensées pour Jérémie qui est encore sur le semi, et une fois la team au complet, nous partons bruncher. (J’ai mis à jour la liste de mes bonnes adresses à Berlin par ici

La team se scinde à nouveau en deux : visites pour Léa, Damien et Amélie…Et repos des guerriers pour Jérémie et moi avant d’aller s’amuser à l’after race party !

Même si j’ai toujours en tête le « vol retour perturbé » ce soir j’ai envie de profiter, et faire la fête pour célébrer nos RP ! (Au passage Jérémie nous a fait péter 1h45 pour son 1er 21km, sachant que quand même il a marché pendant 2km…)

Vous l’avez vu sur instagram (toujours dispo en stories permanentes) superbe ambiance sur place et choses improbables : il était possible à l’intérieur de se commander une pizza et … de se faire blanchir les dents ! Ça c’est Berlin ! 

Nous rentrons dormir, après un petit stop salvateur au Doner kebab du coin.

Lundi 4 avril : l'interminable retour

Il est tant pour la team « semi de Berlin » de se séparer et de rentrer chacun dans nos villes respectives. Damien est parti le 1er à 4h du mat (vol à 6h) paix à son âme ! Les filles ont le vol de 20h, Jérémie 12h et moi 15h. Je décide néanmoins de partir avec Jérémie, histoire d’être à l’aéroport tôt, pour gérer s’il y a des problèmes…

Finalement mon vol est là et à l’heure ! Je suis trop heureuse,  j’envoie des vocaux à tous mes proches, les autres passagers me prennent pour une tarée !

2h plus tard, j’arrive à Bordeaux, où un ami me récupère et me fait visiter la salle de sport dans laquelle il bosse. J’ai même le droit de tester de la pulsothérapie et de  la luminothérapie : trop cool !

21h : Mon blablacar est là, je rêve de mon chéri, ma maison, une douche et mon lit ! Plus que 2 petites heures et ENFIN je serai chez moi. Sauf que… à 5 minutes d’arriver, alors que j’ai baissé les yeux 2 secondes sur mon portable, j’entends la conductrice « oooh non mince, quelle débile »

Elle vient de se tromper de sortie d’autoroute, nous ne sommes plus en direction de Pau, mais bien de BAYONNE…

Je ris en moi, c’est nerveux, mais je ris, JUSQU’AU BOUT, JUS-QU’AU-BOUT ! Demi-tour à Artix et ENFIN 20 minutes plus tard je suis chez moi ! OH GOSH QUEL WEEKEND ! Demain, je ne vais pas être fraiche au boulot !

sweat adidas
sweat adidas

Voilà pour ce compte-rendu du semi de Berlin, bien plus long que d’habitude, mais moi-même je ne m’attendais pas à vivre autant de péripéties !

Moralité de l’histoire, même si c’est difficile, même si c’est long… Le TRAVAIL finit toujours par payer à un moment.

Tout comme pour le voyage, la vie, n’est pas une ligne droite, ni un long fleuve tranquille, on s’adapte, on rebondit et on réagit ! (J’aimerais toutefois que mes prochains vols se déroulent dans une ambiance plus sereine haha)

Merci infiniment à toutes les personnes qui croient en moi depuis le début, qui sont restées après la blessure, qui m’ont soutenue, encouragée… Merci à ceux qui ont fait partie de la team insta « tu vas réussir à te rendre à ton semi de Berlin »

Merci aussi à adidas, qui vous l’avez vu, a décidé de m’accompagner cette année ! Je suis si fière de véhiculer des valeurs positives et attirer des marques comme la leur, moi la petite « bloggueuse » du sud.

Comme quoi, comme le dit si bien leur slogan : IMPOSSIBLE IS NOTHING !

Bisous.

Pour que cela soit plus simple pour vous, voici toutes les ref des produits adidas que je porte dans cet article :

Semi de Berlin... La vidéo... ci-dessous...

Cet article a 8 commentaires

  1. Trail_bike_dave
    david.delsipee@gmail.com

    Très beau compte-rendu, très détaillé et complet
    On ne s’ennuie pas en le lisant
    Félicitations pour ta performance
    Bonne anniversaire à ta sœur
    Vite ta vidéo
    Sportivement

    1. Oh merci beaucoup ! Oui maintenant que l’article est fait… Je m’attaque à la vidéo !

  2. La fameuse photo bisous ❤
    Vraiment top ton article. Un bon résumé du week-end et encore bravo pour ton chrono de malade !
    En faite j’ai détesté Berlin mais adoré le week-end.

    1. Et oui la fameuse ! Hahaha je suis morte de rire pour ta dernière phrase… Mais non c’est juste qu’il faisait trop froiiiid !

  3. Je prend enfin le temps de lire ton CR! Ehbé! Il en fallait du courage et un mental de ouf lors de ce WE! Un immense bravo pour ce RP!

    1. ooooh merciii !

  4. Un plaisir littéraire le résumé de ce WE Charlotte.
    Tout ce que tu évoques, tu nous en as parlé de vive voix et j’étais aussi, partiellement … dans ce récit (oui, la Amélie citée.. c’est moi ^^)
    Perso, hyper heureuse de t’avoir rencontrée et d’avoir partagé ce WE riche en émotions, en stress, en fous rires… Mille MERCI et encore un immense BRAVO pour ta perf !!!

    1. Bravo à toi aussi ! Quelle belle course tu as fait ! Prends confiance en toi ! Tu déchires !

Nom (nécessaire)E-mail (nécessaire)Site web

Laisser un commentaire