J'ai couru le Vitaly Big Half à Londres

départ semi londres

Le weekend dernier, j’étais à Londres pour courir le Vitality Big Half. Pour mon premier semi-marathon de la saison, j’avais à cœur de bien faire et de tester mon niveau par rapport à mes attentes de l’année 2019.

Comme d’hab, super coach Ben a été aux commandes de ma prépa. Et comme pour le marathon de Berlin, j’ai choisi de faire confiance à l’agence Planet Tours pour l’organisation de ce weekend Londonien…

Après avoir pris l’avion, puis le bus, j’ai rejoint à pied l’hôtel dans lequel j’allais séjourner pendant le weekend.
Sur le trajet, j’ai été surprise du beau temps mais aussi et SURTOUT du vent qu’il faisait ce jour là. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu constater que le brushing n’a pas fait long feu !

Dépose rapide des affaires à l’hôtel et départ pour le point de retrait des dossards. Sur place, je retrouve Momo de Planet Tours qui me présente Emilie ma coloc de chambre pour le weekend. Je suis ravie de retrouver/rencontrer tout ce petit monde, l’atmosphère est joyeuse et la bonne humeur de mise. Nous avons tous trop hâte d’être à demain pour le départ.

Je quitte mes camarades de course, pour retrouver Lise, une amie vivant sur place, qui se prête volontiers au jeu de la guide touristique. Après une aprem’ à arpenter les petites rues trop mignonnes de Camden, Piccadilly, China Town… Nous dinons dans un petit resto de Covent Garden dont je vous parlerais très bientôt.

Retour à l’hôtel. Avant de me coucher, je décide de faire un “petit coucou” à Emilie et Momo qui papotent dans le salon. Ce qui devait être un rapide coucou s’est rapidement transformé en longues discussions. Je pense que nous aurions pu rester des heures et des heures à parler de nos courses, du marathon de New York, de nos entrainements, de nutrition, petits bobos et belles émotions que procure la course à pied…

JOUR J

Une fois le petit dej avalé, toute la team des coureurs se rejoint dans l’entrée de l’hôtel et nous nous rendons, ensemble, au départ de la course.
Nous remettons les sacs qui contiennent nos affaires chaudes aux camions de l’organisation et allons nous placer sur la ligne de départ.
La veille, nous avons tous reçu un mail du Vitality Big Half nous informant qu’à cause des conditions météo (vents violents) le festival et les concerts prévus ont dû être annulés. Et c’est vrai que ça souffle velu ce matin ! Même en étant agglutinés les uns contre les autres, le vent glacial se faufile entre nous et je meurs de froid.

Top départ !

Comme d’hab, le 1er km est difficile et j’essaie tant bien que mal de me frayer un chemin parmi tous les coureurs.
2ème km, par bonheur nous empruntons un tunnel ! 2 km à l’abri du vent et du froid, idéal pour faire chauffer la machine !
Jusqu’au km 7, je déroule assez facilement, je pense même qu’à un moment ma montre bugue car je signe le km 6 en 3’48 et le km 7 en 3’55 alors que je ne suis pas plus essoufflée que cela.

Km 8 le vent se lève et cela devient très compliqué ! Ce qui est dur c’est qu’il n’est pas constant. A des moments, il n’y a rien, puis d’un coup, il y a une grosse bourrasque de face qui te stoppe net ! J’ai l’impression de faire un travail de changement d’allures dont seul Ben à le secret !

vitality big half mile 8
vitality big half vent

Passage sur le Tower Bridge ! Question prise au vent, on est au top du top ! Mais j’avoue avoir été impressionnée de la foule de spectateurs massée à cet endroit pour nous encourager et presque un peu émue de courir sur ce pont mythique ! J’ai aussi pensé que sans faire exprès, ma tenue du jour était assortie ! Haha.

tower bridge londres
tower bridge semi londres

Le vent ne cesse de souffler, et les kms avec le revêtement en pavés est hyper compliqué, plusieurs fois, le vent s’engouffre entre mon t-shirt et mon dossard et manque de l’arracher.

15ème km, j’entends un bruit super bizarre derrière moi du genre “flpflpflpflap” (Oui c’est très dur à écrire) Il s’agit du meneur d’allure des 1h30 qui lutte avec son “drapeau sac à dos”.

Comme à Béhobie ! NOOOooooon Charlotte reste avec lui ! Je redouble d’effort pour que la distance entre lui et moi ne s’agrandisse pas mais les rafales de vent m’épuisent de plus en plus ! A un moment une grosse bourrasque de côté manque faire de tomber tout le petit groupe avec qui je me trouve en nous décalant sur la gauche d’un bon mètre cinquante.

20km… Allez plus qu’un… Je tente de réunir mes dernières forces pour finir pas trop loin du temps que je m’étais fixé.

21km… 21km100…200…300…400…600…650…
Bah on va continuer longtemps comme ça ?! Ça s’arrête quand ?!

Enfin la ligne d’arrivée est en vue ! BOOM je la franchis !

NOUVEAU RECORD : 1h33 !

Je suis hyper contente, vu le vent de ouf et les petits 600m en plus… C’est plus que prometteur pour la suite !

finish line
medaille finisher
medaiile finisher 2

Pendant ma prépa j’ai beaucoup douté, je ne savais pas si j’étais capable d’aller chercher les 1h30. J’avais beau répéter à Ben que je ne me sentais pas prête, il n’a pas cessé de me dire que j’en avais les capacités et que je devais me faire confiance. Aujourd’hui les 1h30 ne sont pas là, mais je sais qu’il avait raison, et que sans ce vent de ouf, je me serais rapprochée de l’objectif voulu. Je sais, maintenant que j’y arriverai un jour ou l’autre ! Donc MERCI coach !

Après une bonne douchette, j’ai rejoint Henrietta, l’une des meilleures amies de ma sœur, pour le fameux burger de la récup ! Un délice dans un endroit si mignon… Toutes les infos sont a retrouver dans l‘article dédié au restaurant Niche  !

En début de soirée, alors que j’avais prévu d’aller directement au lit “sans passer par la case départ” Emilie, m’a convaincue de me joindre à l’équipe Planet tours pour un dernier verre/repas de l’amitié, au pub d’à côté. J’ai bien fait de les suivre car nous avons passé, une fois de plus, une super soirée, à papoter et rigoler tous ensemble !

niche burger
planet tours team
breakfast hilton londres
petit dej hilton hotel londres

Le lendemain, après avoir laaaargement profité du merveilleux buffet petit dej de l’hôtel, il était temps pour moi de rentrer dans mon sud-ouest natal.

Je repars de ce weekend plus qu’enchantée ! J’ai battu mon record sur semi, je me suis rassurée sur mes capacités, j’ai mangé dans des endroits trop cool, j’ai revu des copines et j’ai rencontré des gens supers grâce à Planet Tours ! Vraiment 2 jours au top du top ! J’ai déjà hâte de repartir pour de nouvelles aventures avec cette famille de runners passionnés !

Si, vous aussi, courir à l’étranger vous chauffe, retrouvez toutes leurs destinations –> ici

A très vite 🙂

ps : ci-dessous la vidéo du pauvre homme déguisé en Big Ben qui a lutté avec le vent !

Nom (nécessaire)E-mail (nécessaire)Site web

Laisser un commentaire