Je suis ambassadrice Brubeck

Posted in Life, Sport

brubeck

Cela fait maintenant 6 mois que je suis ambassadrice de la marque Brubeck.

J’ai préféré attendre avant de vous en parler afin d’avoir le temps de tester les produits et me faire ma propre opinion sur les divers produits que j’ai pu recevoir.

Voici donc, comment tout a commencé entre Brubeck et moi…


31 décembre 2017 (jour de mon anniversaire) je recevais sur Instagram, un message privé de Brubeck.

Bru quoi ?

Le message demandait si on pouvait se contacter pour un éventuel partenariat.
Non pas que je croule sous les demandes de ce genre, mais jusqu’à présent les messages de ce type c’était du fake. Soit les messages étaient envoyés par des robots soit par des marques toutes pourries me proposant des shakers minceur et autres saloperies du genre…

Avant de répondre quoi que ce soit, je décide de me renseigner un peu… Et tape Brubeck dans google. Surprise, ça m’a l’air sérieux et les produits semblent bien.
Après tout qu’est-ce que ça me coûte de téléphoner pour voir…
2 jours plus tard j’étais donc au téléphone avec Fabien, responsable du développement de la marque en France.

Entre nous, le courant est immédiatement passé. Peut-être est-ce une histoire d’accent du sud, de même vision des choses ou de passion pour les noix de cajou, bref, on s’est de suite entendu.

Dans l’absolu pourquoi pas être ambassadrice, mais avant de dire un « oui » définitif, j’avais besoin de tester au moins un produit pour être sûre que la marque me convienne et Fabien l’a très bien compris.
Je ne suis pas du tout dans la course aux sponsors (oh oh le jeu de mot) et ça ne m’intéresse absolument pas que l’on m’envoie des vêtements si c’est pour qu’ils restent dans mes placards.

Fabien m’a donc fait parvenir le tshirt 3D manche courte violet.

Aussitôt reçu, aussitôt enfilé et testé…. Lors d’une séance de fractionnés !
1er constat c’est ultra moulant (ce qui, soyons honnêtes, n’est pas pour déplaire à mon chéri)
Je n’ai pas du tout l’habitude de porter des hauts aussi prêt du corps lorsque je cours. Passé cette remarque, je m’y habitue vite car je suis certes moulée mais pas du tout compressée. (Grande différence)
Je suis à très l’aise dedans et je peux bouger sans aucun problème !

En route pour l’entrainement.
Ce jour-là, il faisait gris, un peu de bruine et surtout pas mal de vent.
J’attaque les fractionnés et je me souviens avoir été surprise par le fait de ne pas sentir le vent s’engouffrer sous mon t-shirt.
Vous savez quand au bout de quelques minutes vous avez transpiré et que le vent vous refroidi encore plus. Là ce n’était pas le cas. Je n’ai pas ressenti cette sensation.
Lorsque j’ai à nouveau testé ce haut, il faisait grand beau et la chaleur était au rendez-vous.
Même constat que la 1ere fois, je suis super bien dedans, et je n’ai pas fini trempée comme une soupe.

Attention : je n’ai pas fini ma séance toute sèche, je fais du sport tout de même, le t-shirt n’est pas magique, mais est dans une certaine matière qui fait que la température du corps et donc la transpiration est bien régulée.

J’ai donc rappelé Fabien et avec son aide, choisi 5 produits qui pouvaient convenir à la pratique de la course à pied :

  • t-shirt 3D manches longues
  • chaussettes courtes/ chaussettes de compression
  • culotte/string
  • brassière
  • t-shirt running

brubeck

brubeck

Le t-shirt 3D manche longue c’est exactement le même que celui que j’ai pu tester auparavant mais comme son nom l’indique en version manche longue.
Par chance ils avaient du bleu clair, assorti avec mes nouvelles saucony ! (oui le style ça compte… Au moins au départ quoi)
Que cela soit en manche longue ou en manche courte, ce t-shirt c’est vraiment de la bombe !

Niveau chaussettes, je n’étais pas une référence…
Attention la phrase qui va suivre risque d’en choquer plus d’un mais… j’ai fait mon marathon avec des chaussettes H&M… Vous savez celles qu’on achète en lot à la caisse…
Donc évidement que j’ai vu une différence, plus chaudes, plus moelleuses et qui ne se barrent pas sous le milieu de la voute plantaire au bout de quelques km…

 

Concernant les chaussettes de compression, j’avais envie de tester depuis longtemps car sur les 10-15 derniers km au marathon j’ai vraiment eu les mollets qui tiraient… Je me suis dit que de telles chaussettes pourraient m’aider…
J’avoue, qu’avant de tester, j’avais certains a priori sur ce genre de chaussettes.
J’avais peur qu’elles me serrent et surtout qu’elles me tiennent trop chaud.
Car s’il y a bien un truc qui me fait péter les plombs quand je cours c’est d’avoir trop chaud aux pieds.
Et bien encore une fois je me suis trompée !
Les chaussettes sont un peu dures à enfiler (j’ai eu un coup de chaud en les enfilant) mais une fois en place, elles tiennent bien, ne glissent pas, ne serrent pas et ne tiennent pas plus chaud que ça.
Mon 1er test a été fait lors d’une sortie de 16km, j’attends donc une sortie plus longue pour les tester à nouveau.

Côté sous-vêtement, j’ai pris culotte et string.
Sans rentrer dans l’histoire de la vie de mes sous-vêtements, je ne suis pas une adepte des culottes et surtout pour courir !
Brûlures à répétition, ça se coince dans la raie des fesses… Bref, je n’aime pas. Ou plutôt devrais-je dire « n’aimais » pas.

Fabien a insisté pour que je teste cette fameuse culotte. Il m’a notamment expliqué que les échauffements qu’il m’arrive d’avoir lorsque je cours en short, ne proviennent pas forcément que du short mais peuvent être aussi dû aux sous-vêtements.

« Bon d’accord ok, je la prends ta culotte »

brubeck

L’essayer c’est l’adopter ! Elle aussi est faite dans une matière respirante « Base Layer » dont ne je comprends pas tout, mais une chose est sûre, fini les brûlures ! J’en ai même recommandé une autre … Comme quoi il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis.

J’avais parlé de cette brassière lors d’un post sur Instagram.
J’adore la matière qui est à la fois douce et avec un bon maintient.
Les filles, j’imagine que l’on a toute vécue, ce moment de détresse où on reste coincé dans sa brassière, ou lorsqu’elle nous arrache la moitié des cheveux ou qu’elle reste collé après la séance et qu’il faut se contorsionner pour l’enlever…
Là je n’ai pas eu ce problème car la matière est super souple et encore une fois pas d’échauffement à signaler de ce côté-là.

brubeck

Enfin, j’ai eu la chance de recevoir le t-shirt running force athletic : Doux, léger… super agréable à porter pour les journées d’été.

Vous l’aurez compris, je suis plus que ravie de cette marque et que fabien ai trouvé mon profil au milieu de toutes les runneuses d’Instagram !

Mais ambassadrice ça veut dire quoi au juste ?
Ça veut dire que je représente la marque lors de mes compets, que je donne mes retours sur les produits que je teste et que j’appartiens à une team.
Car Brubeck c’est aussi ça, une équipe de sportifs qui sont comme moi ambassadeurs dans leurs sports respectifs un peu partout en France.
J’ai découvert des gens supers cool, on se motive pour nos compétitions et nos entrainements.

Dernier point : Je ne suis pas payée, et on ne me force pas à porter telle ou telle chose et à en dire absolument du bien.
Non pas du tout, on choisit ensemble des produits qui pourraient me correspondre et j’ai le droit de dire que je n’aime pas…
… Mais pour l’instant… c’est loin d’être le cas ☺

Bisous.

12 juillet 2018
/
Previous Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi